La commune

Découvrir la commune

La Commune de Boigneville est située au sud du Département de l’Essonne, en limite avec celui du Loiret, à l’écart des grandes zones urbaines. La commune a une population de 408 habitants recensés en 2011.

Milly la Forêt, à l’est, constitue le chef lieu du Canton.

La Commune est desservie par une gare. La fréquence des trains (ligne RER D) est d’un par heure, deux pendant les heures de pointe Paris se situe à 1 h 10 de trajet et Malesherbes à 6 mn.

Le territoire communal

Boigneville - vue de la rue du Haut-Pavé

Couvrant 1580 hectares, le territoire communal se partage entre un environnement naturel, vierge ou cultivé, formé d’un plateau entaillé de vallées, et des espaces bâtis composés d’un village centre, de trois hameaux et de constructions isolés.

C’est l’une des Communes les plus pittoresques du Département du fait de l’enceinte de trois collines couvertes de bois et de roches qui l’enserrent de trois côtés à la fois.

Deux rivières traversent la commune : l’Essonne, venant de Malesherbes, large et profonde et qui sert de limite orientale au Département de l’Essonne ; et la Velvette qui prend sa source à 1,5 km environ du village et va se jeter dans l’Essonne sur le territoire de Prunay sur Essonne ; elle sinue alors entre les cressonnières et les marais.

Les boisements de la Vallée de l’Essonne sont dans le prolongement de ceux du massif de Fontainebleau, ils permettent aussi une communication avec la forêt d’Orléans via la haute vallée de l’Essonne.

Les milieux naturels de Boigneville contribuent donc à la circulation de la grande faune (chevreuil, cerf, sanglier) et plus généralement aux échanges génétiques à longue distance entre la flore et la faune.


Le Parc Naturel Régional du Gâtinais Français

Argeville - l'Essonne

La Commune de Boigneville fait partie du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français. Elle est située au sein du PNR du Gâtinais français, en fond de vallée.

La vallée est protégée car incluse dans une ZNIEFF de type II (Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) et une partie est située en zone Natura 2000.

La commune située en zone péri urbaine d’Ile de France, dans un territoire naturel préservé, souhaite garder son caractère rural et donc ne pas se laisser gagner par une urbanisation massive, afin de préserver la qualité de la vie et ne pas devenir une cité-dortoir.

La Commune ne subit pas le phénomène de désertification caractéristique de la plupart des communes rurales et demeure équilibrée, l’échelle de cette communauté de résidents favorise la connaissance mutuelle des habitants. Si la population est d’origine plutôt rurale, depuis quelques années, de nouvelles familles sont venues vivre au village pour profiter d’un environnement plus agréable.

Engagée dans une démarche de développement durable depuis 1999, la commune s’est dotée d’un Agenda 21 local depuis 2010, gratifié de la reconnaissance nationale le 03/06/2013.

Boigneville se singularise par sa volonté accrue de créer une dynamique favorable afin de servir d’exemple pour la population et les collectivités locales voisines tels que accroître les économies d’énergie, réduire la consommation d’eau, bannir l’utilisation de produits phytosanitaires … En 2007, la commune a élaboré un plan climat avec des actions pour diminuer les gaz à effet de serre et la consommation d’énergie. Cela se passe aussi par une meilleure isolation des bâtiments communaux.


L’activité agricole

L’activité agricole est très présente sur la Commune, l’agriculture est plus qu’une activité économique, elle a créé au cours des siècles l’aspect du terroir, structuré les bourgs et le réseau de transport local. Elle est par ailleurs la symbolique villageoise.

Il n’y a pas d’industrie implantée sur la Commune mais un institut de recherche dans le domaine agricole : ARVALIS est le plus important pôle d’emploi local.

Néanmoins la Commune ne bénéficie pas de taxe professionnelle, ARVALIS en est exemptée, comme toutes les Associations régies par la Loi de 1901.

le D.I.C.R.I.M.

Le document d’information communal sur les risques majeurs (D.I.C.R.I.M.) est un document obligatoire. Il n’a qu’une valeur informative et ne peut, en aucun cas, être opposable aux tiers.

Il recèle des informations préventives et à un rôle primordial dans la conscience des risques et des comportements à tenir en cas de catastrophe.